Le miel : l’oublié du petit déjeuner

Partagez Bonne Bouffe avec vos amis !

Dans ma quête du goût, j’avais envie de retrouver une saveur de mon enfance : le miel.

Ma grand-mère me ramenait du miel produit par le mari d’une de ses sœurs, un apiculteur dans les Vosges. Je n’ai que très peu de souvenir de cet homme à part la saveur de son miel. Au quotidien je ne mange pas de miel, tout bonnement car je trouve mauvais les produits disponibles en supermarché… je déguste uniquement le pot de miel ramené par mamie 1 fois par an.

Je décide de parler du miel cette semaine car il y a 2 fois par an un marché au miel près de chez moi et c’est en ce moment!

J’ai fais quelques recherche sur le web avant de partir dans cette expédition parce que je n’ai pas envie de passer pour un petit joueur! Voici les informations qu’il en ressort :

  • La France importe 60% de son miel car la consommation dépasse très largement la production nationale.
  • Les importations de miel seraient issues en majorité d’Asie et cela ne serait pas du miel mais de la gelée royale.
  • La production de miel en France aurait été divisé par 2 à cause du taux de mortalité exponentielle des abeilles.

stand-miel-artisanale

 

La fabrication du miel : les abeilles effectuent un travail titanesque !

 

Au contact du producteur j’en apprend + sur le cycle de fabrication du miel. Le miel sert de nourriture aux abeilles tout au long de l’année. Les abeilles s’organisent en colonie pour subsister. Les « butineuses » partent récolter le nectar des plantes. Elles stockent le fameux nectar dans une sorte de 2ème estomac appelé le « jabot ». Dans le jabot, commence le processus de transformation. De retour à la ruche la « butineuse » transmet son fameux nectar à une « receveuse » qui va le stocker dans des alvéoles en cire fabriquées par d’autres abeilles. Dans les alvéoles le miel va être ventilé par le battement d’ailes des abeilles ce qui va permettre de le déshydrater et d’enlever l’humidité pour une meilleure conservation. Ensuite l’alvéole est recouverte par une autre couche de cire pour terminer le processus.


En suivant le processus de fabrication naturel du miel, on calcul que les abeilles doivent récolter 70mg de nectar pour produire 20mg de miel et que cela correspond à peu près à 500 fleurs butinées.

Un pot de 500g correspond à plus de 10millions de fleurs et à près de 7000 heures de travail pour les abeilles. Titanesque !

 

Du miel, du vrai !

 

Grâce à la diversité de l’espèce florale, on trouve sur les étals toutes sortes de miel issus de plantes complètements différentes. Cela passe par le sapin, l’acacia ou même la ronce. Ce qui est dingue c’est la diversité dans les couleurs, les aspects, les odeurs.  On a vraiment envie de tout goûter !

raynnonage-miel-sapin-miel-de-ronce-miel-acacia

 

Place à la dégustation du miel artisanale !

 

La dégustation de ce produit est difficile à expliquer car le miel a vraiment une odeur et une saveur différente suivant le type de plantes dont il est issu. Parfois doux, parfois acide, toujours un peu sucré. Le miel de ronce a attiré mon attention, on a vraiment l’impression d’avoir le goût de la plante dans la bouche. C’est excellent mais aussi surprenant car mon palet n’est pas habitué à ce genre de saveur. Au fur et à mesure des cuillères de dégustation je ne retrouvais toujours pas les saveurs de mon enfance. Mais comme s’il l’avait fait exprès, l’apiculteur me fit goûter en dernier le miel de sapin et j’ai tout de suite reconnu le goût. C’est bizarre de se rendre compte que le goût à une mémoire aussi développé !

 

Le miel : un produit naturel avec de grandes vertus nutritionnelles

 

On peut qualifier le miel de produit naturel car il est entièrement fabriqué par le travail des abeilles (quand il n’est pas produit de manière industriel et intensive).

Le miel est reconnu pour ses qualités antibiotiques et antiseptiques, il peut cicatriser les plaies, calmer les mots de gorges.

Le miel fournit également un apport d’énergie comme le sucre blanc (saccharose) mais sans les inconvénients car son sucre est composé essentiellement de fructose et de glucose. Le miel est idéal pour la récupération musculaire après une activité sportive.

Le miel aide à fixer les minéraux cela aide à faciliter la digestion, il parait même que le miel peut être d’une grande aide pour récupérer de soirée un peu trop arrosée !

Consommez le miel à toutes les sauces :

  • Pour sucré un thé, une tisane, un café.
  • Pour donner du goût  n’importe quel fromage blanc, yahourt etc…
  • Etre utiliser pour la cuisson des viandes, canard, porc, bœuf.
  • Toutes préparations de gâteaux.
  • Faire cuire des légumes.
  • Dans une vinaigrette en guise d’assaisonnement.

Voici quelques exemples, je laisse votre imagination faire le reste.

 

Attention au miel industriel !

 

Les miels industriels remplissent tous les rayons des super ou hypermarchés, tous les pots que l’on peut trouver sont en fait distribué par des embouteilleurs qui rassemblent différentes qualités de miel. Certains disent même que la plupart des producteurs travaillant pour ses coopératives gardent le meilleur de leur production pour eux et fournissent le reste à ces grossistes.

En plus le miel industriel perd ses saveurs car pour accélérer le processus de fabrication il est liquéfié à des températures supérieur à 35°.

Pire encore, 90% de la production importé vient de Chine où le miel est très souvent dilué avec du sirop sucré par soucis d’économie, ce qui donne du miel frelaté qui perd toutes ses qualités nutritionnelles.

En effet la productrice avec qui je discutais m’expliquait que le nombre de cheptels en Chine augmentent de 8-9% / an alors que la production augmente de 100%, cherchez l’erreur…

En farfouillant sur le web j’ai trouvé cette vidéo d’un expert en miel qui arrive à en fabriquer qu’avec des composants chimiques… effrayant !

Je suis sorti de cette rencontre avec des saveurs plein les papilles mais j’étais quand même un peu étourdie par cette rencontre. La productrice m’a avoué que depuis les 20 dernières années sa production avait été divisé par 2 à cause du taux de mortalité très élevé des abeilles qui sont très sensibles aux pesticides. De ce fait elle vend toute sa production sur les marchés et en vente direct tandis qu’il y a quelques années elle pouvait encore fournir du miel en volume plus important.

Pour le coup j’en ai acheté 1 carton pendant qu’on le peut encore !!

Je vous souhaite à tous une bonne bouffe !

Laisser un commentaire