Le Bistrot Belhara, un voyage culinaire au Pays Basque depuis le 7ème arrondissement

Le bistrot Belhara rue Vivienne

Partagez Bonne Bouffe avec vos amis !

J’ai découvert le Bistrot Belhara, un restaurant basque au charme discret qui vous fera goûter une cuisine typique dans un cadre idyllique, bref une nouvelle pépite gastronomique qui vous offre de déjeuner avec gourmandise pour un prix microscopique à 2 pas des Invalides : à 24€ une entrée et un plat de qualité bistronomique, je peux même me permettre de manger tous les jours comme Gatsby le Magnifique, mes papilles feront une mimique joyeuse et mon banquier restera mutique.

Une matinée difficile

Rarement je tente des adresses dans le trop sage 7ème arrondissement. Mais une exception s’imposait car l’occasion était grande : mon petit frère était promu lieutenant de réserve dans la Marine dans la cour des Invalides, en présence de mes parents et de ceux de sa jolie petite amie. Ces derniers ayant fait le déplacement depuis le plat pays Belge, il me fallait leur trouver un restaurant où la cuisine s’exprime avec relief. Pressé les jours précédents par ma mère de trouver rapidement un point de chute culinaire pour célébrer l’ascension militaire et amoureuse de mon frère, je tombe sur une adresse qui tombe à pic, le Bistrot Belhara, un restaurant bistronomique proposant la cuisine d’un terroir magique, où les sommets verdoyants côtoient le bleu de l’océan : celle du Pays Basque, une des plus belles régions de France, de par son paysage et sa gastronomie.

Mais que cette matinée fut difficile : mon sommeil fut court, entamé tardivement par une soirée entre cinéphiles avertis avec mon futur beau-frère et terminée précocement par un réveil impatient de me voir prendre ma douche, enfourcher mon vélo et arriver à l’heure pour respecter un horaire très militaire pour un samedi : roulement de tambours, son de trompette, 9h30, la cérémonie de promotion des réservistes de la Marine commence !

Et que fut elle longue cette cérémonie, qui pour moi avait la lenteur d’un enterrement, car si la chose militaire m’intéresse, c’est à travers les livres d’histoire et non les processions cérémonieuses en uniforme. Heureusement que bientôt nous allions déjeuner, en espérant que la cuisine du Belhara me ferait renaître de mes cendres alors que le soleil brûle de ses mille feux…

Un midi exquis

Enfin c’est fait, mon frère est enseigne de vaisseau ! Il était temps car sous ce soleil de plomb je n’en menais pas large… Désormais j’enfile mes habits de capitaine de déjeuner, je prends la barre et mène la barque vers le Belhara, convaincu que leur cuisinier ne nous mènera pas en bateau.

A peine quelques minutes de marche suffiront pour arriver à bon port et jeter l’ancre pour un repas bien mérité. La première impression est bonne : à mi-chemin entre le Champ de Mars et les Invalides, le Belhara est discrètement situé rue Duvivier, sa devanture respire l’authentique et le charme discret de la gastronomie de terroir.

L’intérieur confirme cette sensation d’authenticité : simple, classique, charmant. Le feeling positif continue avec les serveurs qui m’ont l’air de bien connaître leur méCassolette de veautier. Viennent les choses sérieuses, le choix des plats qui augurent un grand moment de plaisir culinaire. Et la tendance se confirme : pour ma part ce sera en entrée une soupe basque servie froide qui rafraîchit à merveille puis un mijoté de veau à la sauge servi en cocotte, accompagné de pommes de terre grenaille rissolées, ail et persil. Un délice sur lequel glisse ma gueule de bois, et qui met mes sens éveil : enfin je me réveille !

Et le bonheur fut partagé, tout le monde trouvant son compte en termes de sensations gustatives. Le consensus est total : Bonne Bouffe valide le Bistrot Belhara !

Une délicieuse purée maison ail et persil, surmontée de noix de Saint-Jacques 

Restaurant basque Paris

 

Le poisson façon basque, avec une sauce à se damner

bistrot basque paris

 

Une salle au charme simple, agréable et convivial 

restaurant belhara rue duvivier

Laisser un commentaire