Komatsubaki, le Mont Fuji de la gastronomie nippone à Paris

Restaurant Komatsubaki Paris

Partagez Bonne Bouffe avec vos amis !

Vous aimez la cuisine made in Japan ? Alors faites un tour chez Komatsubaki, un jap’ niché dans une petite rue du 8ème, qui vous enverra au 7ème ciel et mettra vos 6 sens en éveil. Vous aurez l’occasion de goûter des sushis exquis dans une ambiance à la sauce Kill Bill ! Bref, ce cabanon nippon porte un coup de katana à tous les fake japonais qui s’accumulent dans Paris et toutes ces tronches de cake qui y pullulent l’air bêtement ravi : vous comprendrez alors que toutes vos expériences précédentes n’étaient que du menu fretin, des faussaires culinaires, des attrapes mouche pour vulgaires touristes gastronomiques !

Une quête à la réussite hypothétique

En tant qu’« expert » Bonne Bouffe, pour un anniversaire il me fallait trouver une bonne adresse dans le Sahara culinaire du 8ème. Rude tâche mais je relève le gant. Tel un sourcier perdu au beau milieu du désert, je cherchais une hypothétique oasis alimentaire aux abords des Champs, paradis touristique mais enfer gastronomique.

Hallelujah !

Marchant dans la rue, mon odorat me fait remonter une rivière évaporée de saveurs jusqu’à sa source : une porte coulissante, discrètement plantée dans une ruelle toute aussi discrète. Ça m’intrigue.

Je jette un regard à la devanture et je sens venir l’aventure : Komatsubaki ? ça sent bon le Japon, cet Empire des sens du Soleil levant et sa cuisine raffinée. Je ressens un bon feeling, je sens que j’ai eu du flair !

Un plongeon dans l’univers du Japon

J’entre : le rez-de-chaussée se limite à un vestibule. Depuis l’étage me viennent des arômes, des bruits de couteaux, des éclats de voix au ton bien nippon. Attiré par ce méli-mélo de sons et de senteurs, je monte l’escalier. L’excitation me prend, je ressens ces marches comme un tremplin pour un saut dans le fantastique univers du Japon.

Sacré saut en effet : au bas de l’escalier j’étais à Paris, en haut des marches je suis au Japon, en totale immersion au pays des samouraïs. Des serveuses en kimono extrêmement souriantes m’accueillent en se courbant avec une extrême politesse. Je suis bien en Extrême-Orient.

A ma droite trône l’atelier des cuisiniers en plein exercice d’un art ancestral japonais. Ils découpent le poisson comme on découpait un samouraï vaincu : d’un coup sec, avec respect mais autorité.

Autour d’eux une table haute à laquelle sont assis quelques clients, spectateurs privilégiés d’un ballet gastronome où valsent les couteaux de cuisine. Enfin, à ma gauche, une pièce japonaise traditionnelle qui me rappelle quelques films cultes, tels Kill Bill, Aniki mon frère et autres films de Yakusa.

Nous aurons le privilège d’y déjeuner, après avoir eu l’obligeance d’ôter nos chaussures pour pénétrer dans ce vaisseau spatio-temporel : nous voici aux pays des Geisha à l’époque d’Edo !

Pour ce qui est de la cuisine, j’ai enfin pu savourer des sushis et du thon mi-cuit, rien à voir avec le poisson pourri servi chez Sushi Shop, Planet Sushi et autres matamores de la gastronomie japonaise. Le tout arrosé de saké bien dosé, mon esprit s’évade une dernière fois avant d’atterrir à Paris une fois sorti de ce paradis du Kaïseki.

Merci Komatsubaki !

Pour y aller : 3 Rue d’Artois, 75008 Paris

Leur site : https://www.komatsubaki-paris.com/

restaurant japonais paris

 

Laisser un commentaire